Processus de création

Ce blog traitant principalement d’idées et de créativité, j’ai voulu me livrer à un petit exercice: retracer le lent processus de création d’un objet imaginé par mes soins. Attention, il va falloir s’accrocher, le processus est tout sauf direct! L’objet en question, le voilà, c’est le faire-part annonçant la naissance de mon fils (comme ça vous êtes au courant vous aussi … et oui, c’était pour ça le lit superposé …).

9 mois avant

Donc tout commence 9 mois avant la naissance, en découvrant l’arrivée prochaine d’un troisième petit monstre, j’ouvre une case  "Faire-part" dans un coin de mon cerveau parce qu’évidemment ce serait trop simple de faire imprimer un faire-part tout fait. Pas d’urgence, 9 mois, ça laisse le temps de voir venir, la case va rester en sommeil un bon moment mais inconsciemment, je sais qu’elle va commencer à collecter des idées.

2 mois avant

Oups là, déjà? Mon Dieu que le temps passe vite, bon faudrait commencer à réfléchir activement, ouvrons la case, histoire de voir ce qu’il y a dedans. Tiens c’est marrant, ça fait plusieurs fois que je lis des trucs sur les flip-books sur des blogs ou que j’en vois chez les libraires, pourquoi ne pas en faire un comme faire-part de naissance, ce serait bien original ça. Reste plus qu’a voir si c’est faisable, je file à la librairie "Ombre blanche", j’en trouve un qui pourra me servir de modèle. Format (10x6cm), nombre de pages (60 mini), épaisseur du papier (120g mini), reliure (contrecollée), j’ai suffisamment d’infos pour aller voir un imprimeur et faire chiffrer la chose. Il me le fait à 2€ l’unité en noir et blanc, c’est tout à fait correct mais pour 150 faire-parts ça commence à chiffrer, d’autant plus que ça pèse une centaine de grammes et qu’il va falloir mettre un timbre à 1€ au lieu de 53 cent. Dernier écueil, et non des moindres, il faut que je ponde le graphisme et la mise en page. Rien d’infaisable, mais tout ça mis bout à bout, ça me refroidit un peu.

15 jours avant

Bon ben là faut vraiment s’y mettre si on veut être dans les temps (mode coup de pied au c…). Retour à l’incontournable librairie "Ombre blanche" qui a un rayon "Arts graphiques" conséquent pour y puiser l’inspiration. J’y feuillette pendant une demi-heure des catalogues entier de faireparts, invitations, flyers originaux et plus particulièrement "The encyclopediae of folding paper", un bouquin qui, comme son nom l’indique, recense des idées à base de papier plié. Je retiens 3 idées dont une qui me plaît vraiment et qu’il semble possible d’adapter pour un faire part de naissance. Premier essai au crayon sur un bout de papier qui traîne, ça rend pas mal.

IMG_4267

Deuxième essai plus abouti, rise de photos, passage en ombres chinoises sous Gimp, mise en page avec Inkscape, boîtes en couleurs façon Mondrian, petit texte adapté à la situation et sortie d’un prototype sur l’imprimante, ça le fait. L’idée est validée.

IMG_4255

Naissance + 2 jours

Ben voilà, il est là (mon fils, pas le faire-part)! Prise de la dernière photo qui manquait (lui et moi), ajout de la date et du poids, quelques petits ajustements puis direct chez l’imprimer qui me tire le tout en A3 avec le massicotage pour 75€. Reste plus qu’à plier et à faire les découpes qui restent. Ben je pensais pas que ça me prendrait tant de temps!

IMG_4257

Conclusion de tout ça, on n’invente rien “ex nihilo” (et oui je parle latin moi), toute création est le fruit d’influence multiples. Les qualités premières d’un créateur sont donc d’être ouvert et curieux de tout avant même d’être inventif.

Mai02

5 réponses to “Processus de création”

  1. Florence Says:
    mai 2, 2009 at 5:32

    Superbe faire-part, c’est l’occasion de vous le dire ! Original, coloré et plein de peps…
    Des bises à vous 5 et à bien vite,
    Florence

  2. Sympa ce faire part, bravo

  3. Ah le Raf créatif est de retour!!!

    En tout cas c’est vachement chouette. Bravo!

  4. Je ne connaissais pas encore les étapes de la fabrication… nous avons beaucoup aimé votre faire-part, très original encore une fois ! Bravo !
    Et re-Félicitations pour la naissance du troisième membre de la tribu ! 😉

  5. What’s it take to become a sublime expunoder of prose like yourself?

Répondre