Des éoliennes au boulot

J’ai entendu parler l’autre jour d’ Energie Partagée, une sorte de fonds d’investissement solidaire,qui « veut permettre une réappropriation citoyenne des enjeux énergétiques sur les différents territoires (sic) ». L’idée est assez simple: et si, vous, moi, investissions notre argent dans un parc éolien ou une centrale photovoltaïque plutôt que de le placer en SICAV, actions, fonds de pensions, bons du trésors et autres produits financiers plus ou moins opaques.  L’idée m’a paru séduisante et pour me rendre compte des ordres de grandeur, j’ai creusé un peu le sujet.

Prenons l’exemple du projet de parc éolien de la Béganne en Bretagne: 4 éoliennes de 2MW chacune (ce ne sont pas les plus puissantes, certaines vont jusqu’à 6MW) capables de produire 19,9 GWh par an (à titre de comparaison, un réacteur nuclaire, c’est autour de 6000 GWh par an) pour un investissement de 12 M€ environ.  La consommation annuelle d’électricité de notre petite famille (on est 5 quand même!) s’élève à 3500 kWh par an (on se chauffe au gaz). De façon schématique, les moulins à vent de la Béganne pourraient donc satisfaire les besoins de 5700 familles. Si ces 5700 familles voulaient à elles seuls financer le parc de la Béganne, il suffirait à chacune d’entre elles d’investir 2100€. Certes ce n’est pas une paille, mais ce n’est pas une fortune non plus: 4 grandes télé, une chaudière à gaz, 5 ans d’assurance pour une grosse voiture (avec un bon bonus). Et au moins vous êtes propriétaire de votre source d’énergie verte et participez à la transition énergétique de la France. Mieux encore, même si ce n’est pas forcément l’objectif d’Energie Partagée, votre investissement pourrait vous rapporter 4 à 5% par an (mieux qu’un livret A!) sur 20 ans.

Mais il y a tout de même un problème, c’est que cet investissement reste pour le moins confidentiel (800 investisseurs chez Energie Partagée à ce jour pour un montant de 1.5M€), réservé aux écolos motivés et informés. Il faudrait donc trouver un levier pour encourager plus de monde à investir et c’est mon idée du jour. Il se trouve que j’ai reçu récemment de ma chère (grande) entreprise la participation/intéressement annuels qui approchaient justement les 2000€ (faut croire qu’on a bien bossé cette année). Qu’est-ce qui empêcherait de « flécher » cet argent vers un investissement dans les énergies renouvelables plutôt que dans des actions? Si investir dans l’éolien était aussi simple que de cocher une croix sur une feuille, est-ce que vous ne croyez pas que plus de gens sauteraient le pas? N’y aurait-il pas un effet d’entraînement entre collègues? Et au passage, est-ce que l’entreprise ne pourrait pas réfléchir à investir elle aussi pour sécuriser son approvisionnement en énergie?

Je vais essayer de pousser l’idée, je vous tiendrai au courant.

Sep13

2 réponses to “Des éoliennes au boulot”

  1. Salut

    Merci pour ton post, j’ai reçu la « pub » d’énergie partagée il y a plusieurs jours et j’avais compètement oublié. Je viens de souscrire à l’instant du coup.

    lilom

  2. Divine surprise de découvrir qu’il y a encore au moins un lecteur sur ce blog et de voir que mes pauvres articles peuvent même servir à quelque chose! Merci lilom, « you made my day » comme disent les américains!

Répondre